Située dans le Nord-Ouest de la Turquie, Çanakkale a été fondée le long du détroit du même nom  qui sépare les continents européen et asiatique.

L’histoire de Çanakkale, qui était appelée “Hellespontos” et  “Dardanelles” durant l’époque Antique, remonte à 8500 ans avant JC. À travers les âges, de nombreuses civilisations résidèrent  sur ses terres et y laissèrent des traces de leur culture.

 

Dans les environs de Çanakkale, de nombreux sites datant de l'âge du cuivre, l'âge du bronze et  l'âge du fer ont été découverts. Çanakkale, qui  était un centre important d’implantation depuis le début de l'Âge de Bronze, constitue l'une des deux régions qui relie l’Asie Mineure à l’Europe et la Méditerranée à la mer Noire par le détroit de Çanakkale (le détroit des Dardanelles).

Cette région a gagné de l'influence durant les époques romaine et byzantine grâce à ses ports. L’importance du détroit a été primordiale au cours de la bataille de Çanakkale  (ou la bataille de Gallipoli) durant la Première Guerre mondiale qui s’est achevée par une victoire turque le 18 mars 1915 contre les Alliés (la Triple-Entente).

Sur la péninsule de Gallipoli, se trouvent de nombreux cimetières des Martyrs turcs, anglais, français, australien et néo-zélandais ainsi que des monuments, forteresses et tranchées militaires et un Musée Historique de la bataille de Çanakkale qui fournit des archives sur l'éclatement, les motifs et l’expansion de la guerre.

Chaque année le 25 avril des cérémonies commémoratives dont la journée des Anzacs sont organisées  avec la participation des visiteurs venant du monde entier au site historique de la péninsule de Gallipoli, l’un des lieux le plus importants de la Grande Guerre.

De plus,  la cité ancienne de Neandria, le site d’Alexandria Troas, le temple d’Apollon Smintheus, le parc national de Troie, l’ancienne ville côtière d’Assos (Behramkale), la cité de Parion, la cité de Priapos (Priape), le parc national du Mont Ida ainsi que les bains thermaux de Kestanbol et Külcüler sont situés dans la région.

Çanakkale dispose des villages d’Adatepe et de Yeşilyurt et du Musée de l'huile d'olive qui sont les plus beaux exemples les mieux préservés de l'architecture traditionnelle de la ville. De plus, il est possible d’admirer à Çanakkale de jolies petites maisons en pierre, une mer cristalline et les très prisés bains thermaux guérisseurs d’Aphrodite et ce dans une atmosphère mystique entourée de beautés naturelles.

Sans oublier, les petites cascades, le parc national du Mont Ida qui est une grande source d'oxygène avec les pins environnants, le phare de Polenta de Bozcaada, l'église de la Vierge Marie, les baies magnifiques, la plage d’Ayazma, les rues étroites autour d’anciennes  maisons grecques et les vignobles connus dans le monde entier que vous ne pourrez qu’adorer.

 

Toute la région porte les traces de l’histoire remontant jusqu’aux temps anciens tels que l'ancien aqueduc romain de Kemerdere, datant de plus de 2000 ans, situé à 20 km à l’est
de Troie, le Musée d’Archeologie de Çanakkale où se trouvent les vestiges des cités anciennes de Troie, Assos et Parion ainsi que  le sarcophage de Polyxène, Assos- la ville où Aristote vécu entre 384 et 387 avant J.C. , l’autel  de Zeus.

Les premiers foyers humains remontent à la période chalcolithique (3000 avant J.C.) qui furent suivis du peuple de Troie qui vivaient isolés des influences extérieures entre 3000 – 1200 avant J.C.

La première Troie, qui a été fondée en 3000 avant J.C., fut démolie par un tremblement de terre. Des établissements humains y auraient existé avant ce tremblement et la ville ancienne de Dardanos aurait été établie avant la première Troie.

L'ancienne région de Troie qui avait inspiré l’Illiade et l’Odyssée d’Homère, de nos jours “Hisarlık Tepesi (situé dans la ville  de Çanakkale), a été découverte en 1871 lors des fouilles menées par une équipe conduite par l'archéologue allemand Heinrich SCHLIEMANN.

Le Site archéologique de Troie a été inscrit sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1998 du fait de ses nombreux vestiges qui offrent, à travers neuf différents  niveaux datant de plus de 3000 ans, la preuve la plus significative du premier contact entre les civilisations de l'Anatolie, du monde égéen et des Balkans.